Accueil Bretagne Finistère Une journée dans l’Archipel des Glénan

Une journée dans l’Archipel des Glénan

Escale dans les Caraïbes bretonnes

1030

Le cadre de l’archipel des Glénan est idyllique. Avec son lagon émeraude et son sable blanc immaculé, on le surnomme les Caraïbes bretonnes. Lors de ma semaine dans le Finistère sud, je me suis arrêtée dans le pays de Fouesnant afin de passer une journée dans ce petit paradis terrestre. Partons pour une escale hors du temps sur les îles Glénan.

L’archipel des Glénan, les Caraïbes bretonnes

Qui aurait cru qu’un tel paradis existait en Bretagne ?

Il nous a suffit d’une heure depuis Concarneau, avec mon amie Sarah lebogdesarah.com, pour rejoindre les îles Glénan. Tel un oasis au milieu d’un désert, elle apparaissent lentement mais sûrement. Les premiers rochers se dévoilent, le bleu noir de la haute mer laisse doucement place aux bancs de sable blanc et aux eaux turquoises. Des dizaines de voiles de l’école de voile des Glénans et des bateaux, ancrés ça et là, viennent habiller cette carte postale déjà bien paradisiaque. Bienvenue dans les Caraïbes bretonnes « la température de l’eau en moins » nous dit-on !

Arrivée sur l'archipel des Glénan. Banc de sable blanc et eaux turquoise se découvrent telle une oasis dans le désert
Première vue sur l’archipel des Glénan. Au loin l’île de Drenec

Le bateau nous dépose, nous les visiteurs d’un jour, sur l’île Saint-Nicolas. « Ce n’est pas la plus grande des îles de l’archipel des Glénan mais la seule à avoir un ponton et des infrastructures pour accueillir les visiteurs ».

Arrivée sur Saint Nicolas, la seule île accessible en bateau depuis le continent. On y accède principalement depuis Benodet et Concarneau.
Vue sur Saint-Nicolas depuis le bateau

Ce jour-là, le soleil breton nous a montré sa plus jolie des facettes et nous y avons trouvé une certaine douceur de vivre.

Sur l'archipel des Glénan, l'île de Bananec est reliée à Saint-Nicolas à marée basse. A marée montante, l'eau recouvre le banc de sable et elle se retrouve isolée.
L’île de Bananec est reliée à Saint-Nicolas à marée basse. A marée haute, elle redevient une île

Les îles Glénan sont connues pour leurs spots de plongée, leur école de voile et les narcisses protégés qui fleurissent les dunes de Saint-Nicolas en avril. Les visiteurs les plus courageux iront nager dans ses eaux claires, les plus sportifs partiront à la découverte des îles en kayak ou s’initieront à la voile et les flâneurs feront rapidement le tour du sentier aménagé et se reposeront sur la plage. C’est cette dernière option que nous avons choisie.

Si on surnomme l’archipel des Glénan les Caraïbes bretonnes, c’est pour ses couleurs, pas pour la température de son eau qui est fraîche… Très fraiche. Elle est certainement revigorante et vivifiante mais je vous avoue, je n’y ai fait que tremper mes pieds. Bien trop froide pour moi qui aime plutôt l’eau d’une température caribéenne… A 28/30°C donc.

Nous avons fait deux fois le tour le l’île, 2 km tout au plus puis nous nous sommes posées pour ralentir le rythme, déjà pas très soutenu avouons-le, pique-niquer sur la plage et flâner au soleil.

les pieds dans l'eau fraiche de Saint-Nicolas sur l'archipel des Glénan.

Enfin nous avons fait le tour d’une heure « découverte de l’archipel » proposé par les Vedettes de l’Odet afin d’en connaître un peu plus sur ces îles avant de rentrer vers Concarneau.

L’archipel des Glénan n’est pas seulement un endroit paradisiaque, c’est un écosystème terrestre et marin assez riche à préserver.

Pourquoi l’eau est-elle si claire aux îles Glénan ?

Dès votre arrivée aux abords de l’archipel, vous serez frappé par la blancheur du sable et les eaux turquoises translucides. On se croirait vraiment dans les Caraïbes, ce n’est absolument pas de la publicité mensongère.

La plage de l'île Saint-Nicolas sur l'archipel des Glénan
Plage de sable blanc et eau translucide, c’est la promesse de l’archipel des Glénan

Si l’eau parait si claire, c’est grâce à une algue marine calcaire, portant le doux nom de maërl, qui une fois décomposée, se mêle au sable et lui donne cette blancheur immaculée. Quand le soleil jette ses rayons sur ces eaux peu profondes, le sable se reflète et les couleurs des eaux des Glénan explosent.

La plus petite réserve naturelle de France

L’archipel des Glénan est classé en site Natura 2000 afin de protéger les diverses espèces marines et terrestres.

Le narcisse des Glénans, espèce endémique protégée

En 1974, il est décidé de créer une réserve naturelle sur l’île Saint-Nicolas pour préserver une espèce endémique : le narcisse de Glénan. Des visites sont possibles à cette époque mais très réglementées car cette plante a failli disparaître de la planète. On la protège !

Dune, eau claire et sable blanc, l'archipel des Glénan est le paradis d'un jour du sud du Finistère
Chemin vers le paradis

Quels oiseaux observer sur l’archipel des Glénan ?

En vous promenant en bateau autour de l’archipel, vous pourrez observer des cormorans (grand cormoran et cormoran huppé) posés sur des îlots rocheux avec les ailes grandes ouvertes. C’est la position qu’ils affectionnent le plus.

Dans les dunes, vous entendrez certainement des sternes chanter. Il en existe 3 espèces dans l’archipel : le sterne perregarin, le sterne de Dougall et le sterne caugek. Ce sont des oiseaux migrateurs qui viennent d’Afrique au printemps et y repartent à la fin de l’été. Ils font leur nid dans les dunes et c’est l’un des raisons pour lesquelles il est interdit d’y marcher.

L’oiseau que l’on voit le plus est certainement le goéland. Il vient nous tenir compagnie lorsque l’on pique-nique mais attention, ne succombez surtout pas à la tentation de lui donner de quoi se nourrir ! Si l’humain commence à nourrir les oiseaux sauvages, ils ne sauront plus pêcher pas eux-mêmes et n’entretiendront plus les océans, comme ils savent si bien le faire naturellement.

Le goéland est l'oiseau que l'on voit le plus sur l'archipel des Glénand. Il n'est pas sauvage, il est surtout gourmand. Ne le nourissez pas.
Le goéland, le compagnon de notre pique-nique

La faune et la flore marine aux Glénan

A travers les eaux claires, on peut observer la faune et la flore marine qui vivent sur ces fonds sableux. La biodiversité est riche et préservée aux Glénan, sur terre comme dans les fonds marins.

Les dunes sont des zones fragiles et sensibles où poussent des espèces de plantes protégées comme le Panicault maritime, l’Omphalodes du littoral, la Linéaire des sables ou les Choux marins. Elles sont aussi une zone de nidification pour les oiseaux, c’est pour cela qu’il est interdit de sortir des sentiers balisés.

la dune est un écosystème fragile qu'il ne faut pas abimer. C'est pourquoi les sentiers sont balisés sur Saint-Nicolas dans l'archipel des Glénan
La dune, un milieu fragile et de nidification à préserver
Végétation dunaire de Saint-Nicolas sur l'archipel des Glénan
Végétation dunaire sur l’archipel des Glénan
La dune de Saint-Nicolas, archipel des Glénan dans le sud du Finistère en Bretagne
La dune de Saint-Nicolas

Dans les eaux, on peut y voir des requins pèlerins, des dauphins ou des phoques attirés par le plancton et les poissons. Je n’ai pas eu cette chance.

La pêche y est, comme partout, très réglementée. Renseignez-vous sur les dates, la taille des crustacés autorisée, le nombre d’ormeaux que vous pouvez prendre par exemple, etc… Sachez-le, la pêche est interdite du 15 juin au 31 août sur les îles Glénan !

L’Ecole de voile des Glénans, une jolie histoire

L’école de voile des Glénans, avec un S contrairement à l’archipel, est une institution en France et à travers le monde, mais connaissez-vous son histoire ?

L'école de voile des Glénans, de renommée internationale, est présente sur 4 îles de l'archipel des Glénan.
L’école de voile des Glénan est présente sur 4 des îles de l’archipel des Glénan

En 1947, les deux résistants Hélène et Philippe Viannay, décident de monter un centre de loisirs pour aider les jeunes à surmonter l’après-guerre et c’est dans l’archipel des Glénan que cela se passe. Dans ce cadre d’apprentissage idéal et idyllique, la voile devient vite le coeur de cette association qui depuis sa création, fonctionne sur la base de l’entraide et du volontariat.

Le phare de Penfret sur l'archipel des Glénan.
Le phare de Penfret, signe de l’arrivée aux Glénan

Il y a très peu de salariés à l’école de voile des Glénans. La majeure partie des moniteurs donnent de leur temps pour enseigner aux stagiaires de tous âges et de tous niveaux, les rudiments de ces sports.

Moniteurs comme stagiaires, participent tour à tour à faire la cuisine, la vaisselle et le ménage et sont tous logés à la même enseigne : sous des tentes, en dortoir, sans eau chaude pour se laver. Tout le monde participe et adhère à un mode de vie spartiate mais ne serait-ce pas cela l’école de le vie ? Apprendre à vivre en communauté et être là les uns pour les autres.

L’école est présente sur 4 îles et autant vous dire que le nombre de bateaux, planches à voile et autres kytesurfs, est assez frappant quand on arrive aux abords de l’archipel.

C’est ça aussi qui en fait sa beauté.

L'école de voile des Glénans sur l'île de Penfret en Bretagne
Toutes voiles dehors sur l’île de Penfret

Un archipel sur la route de l’autonomie énergétique

L’eau et l’électricité sont des ressources rares aux Glénan. En arrivant à Saint-Nicolas, vous verrez un éolienne et prochainement des panneaux photovoltaïques. L’île ambitionne d’être la première île française autosuffisante à partir d’énergies renouvelables d’ici 2021.

Est-il possible de dormir sur les îles Glénan ?

Seule l’île de Saint-Nicolas possède un refuge, le Sextant. Très spartiate et sans eau potable, il est possible d’y dormir 3 nuits maximum en emportant tout ce qui vous sera nécessaire lors de votre séjour : eau potable, nourriture, duvets, oreillers…

A l’heure du Covid19, le refuge est fermé pour la saison 2020.

Le camping y est interdit.

Mon avis sur l’archipel des Glénan

On fait escale dans l’archipel des Glénan pour quelques heures seulement. Une fois débarqué sur Saint-Nicolas, vous verrez que l’île est petite et qu’on en fait vite le tour. Le sentier aménagé fait 1km environ. Mieux vaut y aller un jour où il fait beau, de préférence avec quelques nuages pour y voir ses sublimes variations de couleurs. Sans soleil, les couleurs seront plus ternes.

J’ai aimé me balader dans les dunes, être émerveillée par ces paysages qu’on a plutôt l’habitude de voir dans le Pacifique, l’océan indien ou les Caraïbes, me poser sur la plage pour le pique-nique ou pour profiter des rayons du soleil. Une escapade dans les Glénan, c’est s’offrir un moment hors du temps au coeur d’une carte postale.

Guiriden, un ilot paradisiaque des Caraïbes bretonnes. Il se trouve dans l'archipel des Glénan en Bretagne
Guiriden, cet îlot paradisiaque, est qualifiée d’île grâce à sa petite dune et sa flore

Je vous conseille de faire deux fois le tour du sentier, en arrivant et en repartant, et dans un sens différent à chaque fois. Vous serez émerveillé par la variation des paysages et des couleurs à marée haute et à marée basse et verrez l’île sous différents angles.

J’ai aussi apprécié le tour en bateau d’une heure proposé par les Vedettes de l’Odet (pour 9€ supplémentaires). J’y ai appris tout ce que je vous ai conté ici.

Il faut se rendre sur les Glénan en ayant conscience qu’on évolue dans un écosystème fragile à préserver. Il faut suivre les consignes et ne pas dévier des chemins. Si vous comptez vous baigner, attention à prendre de la crème solaire sans microplastique, une crème amie des océans.

Les installations sur l’île Saint-Nicolas sont très rudimentaires (des toilettes sans lavabo pour se laver les mains). On doit réserver l’un des deux restaurants à l’avance ou apporter son pique-nique. Attention toute chose apportée dans l’archipel doit revenir sur le continent avec vous, vos déchets inclus. Comme expliqué plus haut, l’île est petite et il ne possède aucune structure de gestion des déchets, alors tout doit être rapporté à titre individuel sur le continent.

Il n'y a aucun moyen de traiter les déchets sur l'archipel des Glénan aussi il est demandé aux visiteurs de ne rien laisser sur l'île.
Sur les îles Glénan, tous les déchets doivent être ramenés sur le continent

Comment aller dans l’archipel des Glénan ?

Les vedettes de l'Odet proposent plusieurs A/R quotidiens en 
haute saison(juillet-août) depuis Concarneau, Bénodet, Beg-Meil, 
Loctudy et Port-la-Forêt. D'avril à juin et en septembre, seules
les villes de Concarneau et Benodet desservent l'archipel.
Vous pouvez consulter les horaires et réserver votre traversée
en ligne ici.
L'aller/retour pour un adulte coûte 36€, 18€ pour les enfants 
de 4 à 12 ans et 33€ pour les ados de 13 à 17 ans.
La découverte de l'archipel commentée en 1 heure est en supplément.
Compter 9€ pour les adultes, 5€ pour les enfants et 8€ pour les ados.
Il faut arriver une 1/2 heure avant le départ du bateau pour retirer
ses places.
Le port du masque est obligatoire durant toute la traversée
A Benodet le parking est gratuit. A Concarneau le parking de la gare
est gratuit mais il faut compter au moins un 1/4 d'heure pour
rejoindre le point de départ du bateau.
Plus d'informations sur le site Tourisme Fouesnant
Les vedettes de l'Odet, le moyen le plus facile de se rendre sur l'archipel des Glénan.
Retour à Concarneau avec les vedettes de l’Odet

Où dormir avant de visiter l’archipel des Glénan ?

Si vous n’avez pas envie de vous presser le matin, mieux vaut dormir à proximité du point de départ des bateaux. Concarneau et Benodet sont les meilleures options hors saisons. Vous serez sur place pour le départ du bateau.

Si vous y venez pendant les vacances d’été, les environs de Fouesnant ou de Loctudy moins urbains, peuvent être une autre option.

Une journée dans l’Archipel des GlénanUne journée dans l’Archipel des Glénan