A la rencontre des dinosaures en Charente

squelettes sur pied avec un bel éclairage

Saviez-vous que l’un des plus grands chantiers de fouilles paléontologiques d’Europe se trouvait en Charente ? Chaque année, les scientifiques s’appliquent à déterrer les incroyables dinosaures rassemblés sur ce site de la vallée de la Charente proche de Cognac. Une partie est ensuite exposée au musée d’Angoulême. On est allé voir sur place !

Le chantier de fouilles paléontologiques d’Angeac-Charente

D’un lieu banal à un site d’importance historique

Les meilleures découvertes sont fortuites. Les ouvriers qui travaillaient dans les carrières d’Angeac avaient pris l’habitude d’apporter les restes d’éléphants qu’ils trouvaient au musée d’Angoulême. Jusqu’au jour où l’os déposé était bien trop gros pour appartenir à ce pachyderme. Assez pour rendre les lieux dignes d’examens approfondis. Les carottages (extraction de plusieurs couches de sédiments) étant tous gagnants, il a été décidé de fouiller la zone en profondeur.

un peu d'eau au fond de l'ancienne carrière et petite falaise découvrant couches sédimentaires et nids d'hirondelles
Le site de l’ancienne carrière marécageuse, vidé le temps des fouilles

Un gisement exceptionnel

Il y a 140 millions d’années, sur ces terres marécageuses, des espèces variées vivaient dans la vallée de la Charente : tortues, crocodiles, mais surtout d’autres reptiles de toutes tailles, disparus depuis longtemps. Le hasard a voulu qu’ici, leurs restes soient particulièrement nombreux, voire rares. La vedette est un sauropode dont une phalange de 34 cm a été découverte. Cela en fait l’un des plus grands dinosaures du monde.

Un troupeau d’ornithomimosaures (« Mimo » pour les intimes) est l’autre espèce phare puisque 71 individus de tous âges ont été découverts, malheureusement en petits morceaux, sans doute piétinés par leur contemporain cité précédemment.

De la végétation a aussi été préservée. C’est même une petite plante qui a permis de dater le site, mais on trouve surtout beaucoup de bois, dont un arbre entier de 14 mètres en 2023. Conservé par l’eau présente sur place, il est impossible de l’extraire sans le détruire. Un moulage sera réalisé avant de l’ensevelir de nouveau.

Un chantier de fouilles ouvert au public

Depuis 2009, tous les étés pendant environ un mois, paléontologues confirmés et étudiants bénévoles travaillent d’arrache-pied dans l’ancienne carrière pour extraire délicatement les ossements et fossiles enfouis dans la terre. Le reste de l’année est consacré à l’inventaire, le nettoyage et l’étude des trouvailles.

Devant l’intérêt du public, le chantier a ouvert ses portes pour montrer l’importance du travail réalisé ici. Un moment passionnant, même si vous n’avez plus 8 ans ! C’est une occasion unique de découvrir les outils utilisés pour extraire les précieux restes du sol, mais aussi d’être aux premières loges pour voir en avant-première les pépites de l’année. Peut-être même aurez-vous la chance de soupeser un os fossilisé de dinosaure, plus certainement de manipuler des coprolithes (on vous laisse chercher ce que c’est ou avoir la surprise le jour J).

Visiter le site de fouilles paléontologiques

Quand visiter le chantier de fouilles d’Angeac-Charente ?

Les dates changent tous les ans mais le chantier a généralement lieu en juillet. Si vous le pouvez, allez plutôt vers la fin de la période qu’au début, pour laisser le temps aux équipes sur place de trouver des choses intéressantes à montrer.

Comment visiter le chantier de fouilles ?

L’accès au chantier se fait uniquement sur réservation et en visite guidée. Deux à trois fois par jour, vous pourrez en savoir plus sur les dinosaures et apprendre comment les scientifiques travaillent sur place. Attention, les places sont très rares. Si vous arrivez trop tard, vérifiez régulièrement le site (le matin). Lorsqu’il y a des annulations, les places libérées sont remises à disposition.

Le chantier est aussi visible depuis le parking. Ne faites pas un détour si vous n’avez pas de billet mais si vous passez dans le coin (fort joli par ailleurs), n’hésitez pas à jeter un œil aux panneaux explicatifs et à la fourmilière humaine.

Combien coûte la visite ?

La visite est gratuite mais prévoyez un pourboire pour les bénévoles qui sacrifient leurs vacances pour faire avancer les recherches et les partager avec vous.

Mazan, un dessinateur local de talent, propose également des livres et cartes dans la boutique de fortune.

Une section museum au musée d’Angoulême

Que vous alliez ou non voir les fouilles à Angeac-Charente, on vous recommande de faire un tour au musée d’Angoulême.

Le rez-de-chaussée est consacré à la préhistoire et présente une partie des plus beaux spécimens mis au jour dans le département. La présentation est bien pensée et moderne. En plus d’une impressionnante collection de fossiles et de squelettes reconstitués, des vidéos et casques de réalité virtuelle vous feront voyager dans le temps.

On a particulièrement apprécié l’observation des dinosaures d’Angeac comme si on était parmi eux. Ça fait son petit effet de voir un reptile de 40 mètres se pencher au-dessus de soi et Mimo nous tourner autour !

moulage de la découverte d'ossements et vidéo montrant comment l'animal est mort et pourquoi ses os sont répartis de cette manière

(Pssst : le reste du musée vaut le coup aussi)

Visiter le musée d’Angoulême

Coordonnées

Square Girard II, rue Corneille, 16000 Angoulême

Le musée est situé derrière la cathédrale.

Horaires

En été : ouvert de 10h à 12h30 et de 13h45 à 18h tous les jours sauf le lundi.

En hiver : ouvert de 10h à 12h30 et de 13h45 à 18h en semaine, de 14h à 17h30 le week-end. Fermé le lundi.

Tarifs

Plein tarif : 5,60€

Tarif réduit : 3,40€

Gratuité sous conditions

Tous les informations se trouvent sur le site Internet du musée.

Laisser un commentaire