Accueil Pays de la Loire Loire Atlantique Que faire en Loire Atlantique ? 15 idées de sorties nature

Que faire en Loire Atlantique ? 15 idées de sorties nature

Randonnées et cyclotourisme entre terre et mer, à moins de 100km de Nantes

2993
Marais salants de Guérande classés au patrimoine mondial de l'Unesco

Le voyage commence au pas de sa porte. Ma porte, c’est la Loire Atlantique, un territoire entre terre et mer, riche de son histoire et de son écosystème. Alors que le Covid19 bouscule nos habitudes touristiques et nous invite cette année à visiter la France, je vous livre ici 15 idées de sorties nature à moins de 100 km de Nantes. L’eau est un fil conducteur mais attention, il n’y a pas que l’Océan en Loire Atlantique !

Nantes, l’eau et la nature en ville

En Loire Atlantique le voyage commence à Nantes, au kilomètre 0.

Nous avons la chance d’avoir l’eau et la nature en plein coeur de notre ville, ce qui nous offre de nombreuses opportunités de balades avec l’horizon en point de vue. A nous les bords de Loire, les rives de l’Erdre, ou celles de la Sèvre, tous accessibles à pied ou en transport en commun depuis le centre ville.

Nantes : vue sur l'Erdre et la tour de Bretagne
Nantes : vue sur l’Erdre et la tour de Bretagne depuis le pont du général de la Motte-rouge

Nous ne sommes pas en reste au niveau des parcs avec le jardin des plantes, labélisé jardin remarquable, en fer de lance. Citons aussi le parc de Procé et son joli manoir, le parc du Grand Blottereau, ses jardins coréens, bayous américains et serres bien françaises ou encore le parc floral, et sa roseraie bien odorante, qui s’étend jusqu’à l’Erdre. A Chantenay, le promenade des belvédères au-dessus du jardin extraordinaire offre de jolis points de vue sur la Loire.

Si vous êtes en manque d’idées de randonnées, je vous conseille le TopoGuide® Nantes métropole… à pied, une bonne source d’idées de petites randonnées accessibles à pied, à vélo ou en transports en commun depuis le centre de Nantes. Vous le trouverez dans toutes les bonnes librairies locales, notamment à la Géothèque (14, rue racine, Nantes), ma préférée pour tout ce qui concerne le voyage ici et ailleurs.

Balades au fil de l’Erdre

L’Erdre est une source de balades sans fin… Il faut d’abord se diriger sur l’île de Versailles à Nantes pour se familiariser avec son histoire et son écosystème, puis emprunter les sentiers qui partent du centre ville et vont jusqu’au parc de la Chantrerie, sur la rive gauche, et jusqu’à la Chapelle-sur-Erdre sur la rive droite. A pied où à vélo, on se retrouve en pleine nature dès le pont de la Tortière. Cette balade sur les rives de l’Erdre, je la fais très régulièrement. C’est comme mon jardin !

Randonnée le long de l'Erdre à Nantes
Randonnée sur les rives de l’Erdre, Nantes

Il est assez facile de s’y balader depuis le centre de Nantes mais si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez aussi prendre le tram-train jusqu’à Nort-sur-Erdre depuis la gare de Nantes et rejoindre aussi le canal de Nantes à Brest, ou jusqu’à Saint-Joseph-de-Porterie sur l’autre rive pour une promenade de 2 heures qui vous mènera à travers le parc floral de la Beaujoire.

On peut s’y aussi s’y balader sur l’eau pour voir tous les châteaux construits au bord de l’eau mais je n’ai pas encore tenté cette expérience.

La Sèvre, de Nantes à Vertou

La Sèvre nantaise est accessible depuis la station de tram/bus Pirmil au sud de Nantes. On s’engage sur le sentier d’un côté ou de l’autre de la rivière pour se diriger vers Vertou et sa célèbre Chaussée des moines. Si vous vous engagez sur le chemin rive gauche, côté Rezé, il faudra traverser, quelques kilomètres plus loin, le pont de la monnerie, pour rejoindre la rive gauche afin de continuer votre route.

Le quai Léon-Sécher, entre Nantes et Vertou, sur la Sèvre Nantaise.
Le quai Léon-Sécher sur la Sèvre nantaise, entre Nantes et Vertou

Sur le chemin assez ombragé, pas négligeable par beau temps et forte chaleur, on traverse des zones boisées, des prairies fraiches ou humides et des roselières, des paysages bien typiques de la région. Et on croise même un peu de street art des artistes nantais Ador et Semor. A l’arrivée, ouvrez les yeux sur les magnifiques demeures vertaviennes construites par des armateurs aux 18 et 19ème siècles.

Il faut compter 3 heures/3h30 pour faire l’aller/retour à pied. C’est faisable en vélo aussi. Le sentier est très prisé le week-end.

L’île Clémentine et Sainte-Luce-sur-Loire

Sainte-Luce-sur-Loire se trouve à proximité de Nantes. On peut s’y rendre en transports en commun, par les pistes cyclables de la Loire à vélo, ou par le GR®3 qui longe la Loire depuis Saint-Nazaire jusqu’à sa source au Mont-Gerbier-de-Jonc.

Château de Chassay à Sainte-Luce-sur-Loire
Le château de Chassay, mairie de Sainte-Luce-sur-Loire

L’île Clémentine est la plus petite île du fleuve. Non habitée, elle est très sauvage et c’est un lieu idéal pour pour un pique-nique au frais dans les sous-bois.

Vue sur la Loire depuis Bellevue à Sainte-Luce-sur-Loire
Vue sur la Loire depuis Bellevue

Les Sous-bois de l'île Clémentine à Sainte-Luce-sur-Loire, un endroit idéal pour pique-niquer
L’île Clémentine, sauvage

J’ai commencé ma randonnée dans le village de pêcheurs de Bellevue puis longé la Loire via le GR®3 jusqu’à l’île Clémentine. J’en ai fait le tour, puis j’ai continué mon chemin via des petits sentiers jusqu’au plan d’eau du Plessis où des modélistes s’amusaient à faire naviguer des petits voiliers. Il est possible de continuer ensuite de traverser Sainte-Luce-sur-Loire pour voir, entre autres, le château de Chassay. Aujourd’hui c’est la mairie de la ville mais autrefois c’était la résidence d’été des évêques de Nantes. L’histoire raconte qu’en 1598, le roi Henri IV est passé par ici avec sa cour avant d’aller signer l’Edit de Nantes au château des ducs de Bretagne.

Le canal de Nantes à Brest

Le canal de Nantes à Brest se découvre à vélo, à pied et même en bateau au fil de ses écluses. Je l’ai découvert lors de l’inauguration de la Traversée moderne avec le Voyage à Nantes il y a deux ans puis par la suite à vélo entre Blain et Fégréac. Un bon vélo et ça se fait facile. C’est presque plat… ou vraiment plat !

Escluse sur le canal de Nantes à Brest en Loire Atlantique
Ecluse sur le canal de Nantes à Brest

Bateau sans permis sur le canal de Nantes à Brest
Le canal de Nantes à Brest en bateau sans permis

Ce parcours qui traverse le centre de la Bretagne, de l’Erdre jusqu’au nord du Finistère, fait autour de 400km. A vélo, il faut environ une semaine pour rejoindre l’extrême ouest. En bateau, ce n’est pas possible de le faire dans sa totalité, la portion entre Carhaix et Pontivy n’est pas navigable, mais même sur des portions de quelques jours, ça donne envie, non ?

Pornic et la côte de Jade

Pornic et la côte de Jade, c’est l’escapade classique des nantais dès qu’il fait beau, été comme hiver. Une petite cinquantaine de kilomètres et nous voilà face à l’océan Atlantique, ses marées et ses ressacs.

Pêcheries de la côte de Jade au coucher du soleil
Pêcheries de la côte de Jade

Le classique sentier des douaniers, le GR®8, descend de Saint-Brévin-les-pins jusqu’au sud du département et se poursuit en Vendée. Sur la partie Loire Atlantique, il est jalonné de carrelets. Ne manquez pas Tharon plage et ses pêcheries, les galettes Saint-Michel à Saint Michel Chef-Chef, le sémaphore de la pointe Saint-Gildas à Préfailles, le joli port de Pornic, son château et son arrêt glace à la fraiseraie et enfin les dolmens vers la fontaine-aux-bretons. Attention tout ça n’est pas faisable en une journée, il faudra choisir !

J’aime bien y aller en milieu d’après-midi en hiver. Je gare ma voiture à la fontaine-aux-bretons, marche vers le nord en direction de Pornic, jette un oeil au port surplombé par le château et rebrousse chemin pour assister au joli coucher de soleil sur l’Atlantique.

Saint-Nazaire, nature et street art dans la ville

J’ai une affection assez particulière pour les villes industrielles et Saint-Nazaire commence à me séduire. Ville assez détruite à la seconde guerre mondiale, l’architecture n’a rien de particulièrement intéressant, mais entre ses plages et son sentier côtier en pleine ville, le parcours de street art avec des fresques emblématiques et ses quartiers comme Méan-Penhoët ou la Havane et ses chantiers de l’Atlantique, il y a de quoi s’occuper.

Street art de Jinks Kunst à Saint nazaire

C’est à Saint-Nazaire que débute (ou se finit) le GR®34 qui fait le tour de la Bretagne par les côtes jusqu’au Mont-Saint-Michel. Longez la grande plage vers le nord. Par là aussi vous croiserez de nombreux carrelets, vous traverserez la fameuse plage de Monsieur Hulot pour arriver un peu plus loin à Pornichet, La Baule, Le Pouliguen et la côte Sauvage.

Phare de la jetée est à Saint-Nazaire

La Baule et la côte sauvage

La Baule on aime ou n’aime pas ! Moi je l’aime hors saison quand la plus grande plage d’Europe est vide, quand les marées vont et viennent et laissent un paysage qui varie à chaque instant. Je l’aime tôt le matin quand les chevaux se baladent sur la plage, je l’aime le soir quand le soleil se couche en laissant exploser les couleurs.

La Béatine, maison remarquable de la Baule
Villa La Béatine à La Baule, classée maison remarquable
Catamarans sur la plage de la Baule-Escoublac
Catamarans sur la plage

Promenade matinale pour les chevaux à la Baule.
Promenade des chevaux sur la plage de La Baule-Escoublac un matin de printemps

J’aime aussi me promener dans les rues sur et à l’arrière du front de mer pour voir les jolies villas construites à la fin du 19è et au début du 20ème siècle. Les aficionados ne manqueront ni le marché, ni l’avenue Charles de Gaulle, moi je préfère prendre un vélo et me diriger vers la côte sauvage ou les marais salants sur la presqu’île de Guérande.

Paysage de la côte sauvage sur la presqu'île de Guérande en Loire Atlantique
Paysage de la côte sauvage

Guérande et les marais salants

Depuis La Baule, il est facile de rejoindre Guérande via la voie vélocéan. Elle fait environ 8km et traverse la campagne.

Guérande, une jolie cité médiévale ceinturée de remparts, se découvre à pied tranquillement, au fil de ses ruelles et de ses boutiques, avant d’aller faire un tour dans les marais salants, très lumineux en été quand le soleil se reflète dans les oeillets.

Paludiers dans les marais salants de Guérande
Paludiers dans les marais salants de Guérande

Il y a de nombreuses possibilités de randonnées sur la presqu’île de Guérande. Bien sûr il y a le sentier du littoral mais de nombreuses autres possibilités s’offrent à vous dans les terres, à travers les marais, classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2012.

J’aime particulièrement la pointe de Merquel d’où l’on peut sortir du sentier du littoral pour traverser les marais. Sous le soleil d’été ou les embruns d’hiver, c’est très sympa !

Kercabellec et la pointe de Merquel

Nous sommes presqu’au bout de la Loire Atlantique. De là, au loin, on aperçoit le Morbihan. Il faut se garer au port de Kercabellec, où autrefois Emile Zola venait déguster des huitres, et emprunter le sentier des douaniers GR®34 jusqu’à la pointe de Merquel, longer les plages qui s’enfilent les unes après les autres et retrouver le port de Kercabellec à travers les salines de Quimiac. En hiver ce n’est pas trop possible de rentrer par les maraiscar les chemins sont assez boueux. Si vous aimez les roses trémières, vous aimerez encore plus cette balade en été !

Phare de la pointe de Merquel, Loire Atlantique
Phare de la pointe de Merquel
La point de Merquel, traversée par le sentier du littoral, le fameux GR®34.
Sentier des douanier, le GR®34

Les marais de Brière

Le parc naturel régional de Brière est l’une des grandes zones humides de la Loire Atlantique avec le lac de Grand Lieu et l’estuaire de la Loire. La zone est vaste et se découvre à pied, à vélo ou en bateau. Il faut commencer par une sortie en chaland depuis le port de Tréhé à Saint-André-des-eaux. Ici, on découvre de façon lente et paisible, au rythme de la nature, des endroits inaccessibles à pied ou à vélo. Ensuite il faut aller dans le typique village de Kerhinet et ses maisons aux toits de chaume et enfin vers Saint-Malo-de-Guersac pour une randonnée à pied au coeur des marais.

Les marais de Brière en Loire Atlantique
Vue sur les marais de Brière
Maison au toit de chaume, typique des marais de Brière
Maison au toit de chaume, typique des marais de Brière
Dans les marais de Brière, on se balade en chaland. Douceur et tranquillité
Chalands et pêcherie des marais de Brière

Il est possible de faire le tour des marais par le GR® de pays de Brière. Il se fait près de 70km et se fait en 3 jours.

L’estuaire de la Loire, de la nature à l’art

Il y a différentes façons de découvrir l’estuaire de la Loire. Le plus naturel serait de découvrir son écosystème et se balader dans cette nature faites de roselières, vasières et marais où des oiseaux migrateurs viennent se nicher. Il faut s’arrêter à Terre d’estuaire à Cordemais pour en apprendre plus sur la richesse de l’estuaire et puis ensuite se laisser happer par la nature.

L'observatoire de l'artiste japonais Tadashi Kawamata - Installation de l'Estuaire de la Loire à voir à Lauvau-sur-Loire
L’observatoire de l’artiste japonais Tadashi Kawamata – Installation de l’Estuaire à Lavau-sur-Loire

Dans l’estuaire, l’art est dans la nature. Que ce soit au nord ou au sud de la Loire, il est jalonné d’oeuvres d’art qui vous emmèneront certainement à la découverte de lieux auxquels vous n’auriez jamais pensé. Laissez-vous guider par le « parcours estuaire » et vous découvrez les paysages variés de la Loire.

Misconceivable, oeuvre de l'estuaire installée au Pellerin
Misconceivable de l’artiste autrichien Erwin Wurm – oeuvre de l’estuaire installée au Pellerin

Au coeur de Clisson

Clisson est surnommée la « petite italienne » et c’est vrai qu’elle a des airs de Toscane ! Située à une trentaine de kilomètres seulement de Nantes, elle se découvre à pied, le long de la Sèvre, de ses moulins et de ses jardins.

J’y suis allée peu après le déconfinement et même si tout était fermé, le circuit balisé au coeur de Clisson (environ 5km) offre de belles perspectives sur cette jolie cité avec son château et son église qui surplombent la Sèvre. Sur le chemin, il ne faut pas manquer le domaine de la Garenne-Lemot. La maison du jardinier, récemment rénovée, est sublime.

Eglise Notre-Dame à Clisson en Loire Atlantique
Notre-Dame de Clisson
Vue sur le château d'Olivier de Clisson qui autrefois protégeait du duché de Bretagne.
Château d’Olivier de Clisson qui jadis protégeait le duché de Bretagne

Pour les adeptes de randonnées, un circuit de 12km, de la Sèvre à la Moine, nous emmène un peu plus loin à travers le vignoble nantais.

Je vous invite à consulter le site internet du vignoble nantais qui regroupe de nombreuses fiches de randonnées à pied ou à vélo dans ce coin. Je reconnais que c’est une grande source d’inspiration pour mes balades, même si, tête en l’air comme je suis, je me perds et n’arrive pas trop à suive les sentiers recommandés.

Autour du lac de Grand Lieu

Amateurs de microaventures, le lac de Grand Lieu vous tend les bras ! Le plus grand lac de plaine naturel de France s’étend sur 2 300 d’hectares en été (plus de 6000 en hiver) et un sentier de randonnée GR® de pays « le tour du lac de Grand lieu » fait 73 km, réalisable en 3 jours. Il est aussi possible de le faire à vélo.

Rives du lac de Grand Lieu en hiver

Ici vous croiserez aussi des paysages variés, entre zones boisées, roselières ou prairies et près de 300 espèces d’oiseaux. Marchez à pas de chat et laissez-vous guider par les sons de la nature. J’y suis allée en hiver lorsque le lac était au plus haut et je compte bien y retourner pour le voir sous un nouveau visage. Je pense faire une petite randonnée au sud du lac, du côté de Saint-Lumine-de-Coutais.

A lire : le lac de Grand Lieu en hiver sur mon blog Voyagesetc.fr

Oudon, les folies Siffait et Champtoceaux

C’est un coin que j’ai découvert l’an dernier quand j’ai eu la chance de visiter les Folies Siffait et où je suis retournée récemment. Entre Loire Atlantique et Maine-et-Loire, on ne se lasse pas ici, de toutes les vues magnifiques sur la Loire.

Les folies Siffait, un jardin en terrasse extraordinaire situé au Cellier en Loire Atlantique.
Les folies Siffait, un jardin en terrasse en bords de Loire
Tour médiévale du château de Oudon, Loire Atlantique
Tour médiévale du château de Oudon sur les bords du Hâvre

Techniquement Champtoceaux se trouve en Maine-et-Loire mais ce serait une erreur d’aller à Oudon et ne pas faire un détour par ce village construit sur un piton rocheux qui se trouve de l’autre côté du pont.

Vue sur la Loire depuis Champtoceaux en Maine-et-Loire
Vue sur la Loire depuis Champtoceaux en Maine-et-Loire

Ici, une petite randonnée nous emmène sur la promenade de Champalud qui offre un somptueux panorama sur le val de Loire puis en bord du fleuve jusqu’au village de Patache, un village pittoresque de bord de Loire, et au moulin pendu, un ancien péage fluvial. En remontant, vous pourrez traverser les vestiges de la citadelle détruite en 1420. C’est une jolie balade de 7km environ, entre fleuve et sous-bois, accessible aux petits et aux grands.

A Oudon, on peut partir de la tour médiévale pour une petite promenade le long de la vallée du Hâvre ou le long de la Loire. Ouvrez les yeux en direction de Nantes, vous croiserez certainement les folies Siffait, un jardin extraordinaire construit en terrasse par Maximilien Siffait au 19ème siècle. Elles ne se visitent que les week-ends en été, en visite guidée, ou lors des journées du patrimoine. Il faut s’y prendre tôt pour réserver sa place mais ça vaut le coup ! Avec les mesures du Covid19, je ne sais pas encore si elles se visiteront cette année.

Je continue mon exploration de ma région. D’autres escapades nature en Loire Atlantique viendront forcément compléter cet article dans les mois qui viennent.

Que faire en Loire Atlantique ? 15 idées de sorties natureQue faire en Loire Atlantique ? 15 idées de sorties natureQue faire en Loire Atlantique ? 15 idées de sorties nature